Surefficience mentale

Toujours comprendre les deux facettes du surdoué : l’intellectuel ET l’affectif Ne pas prendre en compte les particularités de fonctionnement du surdoué sur ces deux versants : intellectuel et affectif qui vont construire toute sa personnalité et marquer toutes les étapes de son développement et la construction de toute sa vie, c’est négliger toute une partie de la population au prétexte d’idéologies dépassées et de méprises. Être surdoué n’est ni une chance insolente,...

Aujourd’hui, le constat clinique est alarmant : Les enfants surdoués ont un parcours scolaire souvent très chaotique, ils sont psychologiquement fragiles, ont des repères narcissiques flous, souffrent d’une conscience douloureuse du monde. Selon leur personnalité, ils réussiront à développer telles défenses et telles ressources pour transformer leur particularité en atout, en dynamique positive de vie. Mais, pour ceux au développement marqué par des difficultés affectives...

Être surdoué, c’est d’abord et avant tout une façon d’être intelligent, un mode atypique de fonctionnement intellectuel, une activation des ressources cognitives dont les bases cérébrales diffèrent et dont l’organisation montre des singularités inattendues. Il ne s’agit pas d’être quantitativement plus intelligent, mais de disposer d’une intelligence qualitativement différente. Ce n’est vraiment pas la même chose ! Être surdoué associe un très haut niveau de...

Qui pourrait penser qu'être intelligent puise faire souffrir et rendre malheureux ? D'abord, ils ne se reconnaissent pas comme intelligents. Ensuite, ils disent que leur mental ne leur laisse aucun répit, même la nuit. Ils voudraient débrancher leur esprit. Qui ça "ils" ? Les surefficients mentaux. (surdoués)