Arretez la procrastination par l'hypnose

Sylvain CERF Hypnotherapeute sur Montauban - La procrastination

 

La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.

 

Il est souvent judicieux de retarder une prise de décision ou la réalisation d'une tâche afin de se laisser le temps d'avoir de meilleures idées, de recueillir plus d'informations ou de refaire son énergie.

 

Mais la procrastination consiste à retarder l'accomplissement d'une tâche de façon irrationnelle malgré des conséquences négatives potentielles dans un futur plus ou moins rapproché.

Elle nuit souvent à la performance et au bien-être et peut avoir des conséquences négatives dans plusieurs domaines dont les relations interpersonnelles, les finances et la santé.

 

Alors que presque tout le monde procrastine à l'occasion, des études suggèrent que 15 à 20% de la population procrastineraient de façon chronique et problématique.

 

Les facteurs identifiés sont liés à la tâche, à la personnalité et à d'autres facteurs internes ou externes qui affectent adaptation.

 

Facteurs de procrastination : 

 

L'ennui de la tâche

La frustration nuit à la concentration

La signification personnelle est le sentiment que le projet vaut la peine d'être poursuivi, ce qui inclut des facteurs comme le plaisir, la passion et le sentiment d'utilité pour les autres.

La motivation autonome 

Le sentiment d'efficacité personnelle est la croyance dans sa capacité de réaliser la tâche. 

L'échéance, plus l'échéance est distante, plus il y a de procrastination.

La structure de la tâche, quand une tâche est peu structurée et difficile à coordonner, il y a plus de procrastination.

L'impulsivité car les personnes impulsives sont plus susceptibles d'agir selon les désirs du moment et de procrastiner.

La recherche de sensations est une tendance à rechercher des activités passionnantes, à prendre des risques et à éviter l'ennui. Les personnes chez qui ce trait de personnalité est marqué ont davantage tendance à procrastiner.

La tendance à être consciencieux et organisé car les personnes qui ont tendance à être consciencieuses et organisées ont tendance à moins procrastiner.

L'estime de soi est la perception d'une personne de sa propre valeur. Une faible estime de soi a tendance à être liée à plus de procrastination.

La peur de l'échec car l'effet de la peur de ne pas atteindre ses buts sur la procrastination est lié au sentiment d'efficacité personnelle. Les personnes qui ont peur de l'échec mais ont un sentiment d'efficacité élevé réagissent en travaillant plus fort alors que celles qui se considèrent peu compétentes pour accomplir la tâche sont plus susceptibles de réagir par la procrastination.

L'humeur car les résultats des recherches sur les liens entre l'humeur et la procrastination sont contradictoires. Les chercheurs incluent ce facteur dans leur modèle afin d'examiner sa pertinence.

L'épuisement de ses ressources car l'énergie nécessaire à la régulation de soi-même est une ressource limitée. Il existe un lien entre l'humeur et l'énergie.

Les tentations sont d'autres activités qui peuvent être faites à la place de la tâche prévue mais qui ne contribuent pas à l'atteinte de ses buts.

Les stratégies d'adaptation car de bonnes stratégies, qui réduisent l'aversion de la tâche et l'influence de certaines tentations par exemples, aident à réduire les effets de certains facteurs.

 

L'hypnose peut reprogrammer un individu qui a cette tendance afin qu'il puisse réaliser avec succès les changements nécéssaires pour atteindre son objectif.

 

Si vous avez besoin d'aide pour aller vers le changement, l'hypnose est un outils efficace en ce sens.

Sylvain Cerf_0648355422_Hypnothérapeute sur Montauban 82.