L'importance de savoir si on est un 'Zèbre' ! 

 

Aujourd’hui, le constat clinique est alarmant :

 

Les enfants surdoués ont un parcours scolaire souvent très chaotique, ils sont psychologiquement fragiles, ont des repères narcissiques flous, souffrent d’une conscience douloureuse du monde. Selon leur personnalité, ils réussiront à développer telles défenses et telles ressources pour transformer leur particularité en atout, en dynamique positive de vie. Mais, pour ceux au développement marqué par des difficultés affectives multiples, des troubles psychologiques se manifesteront. À l’adolescence, les décompensations psychologiques sont fréquentes avec des tableaux cliniques atypiques, des prises en charge difficiles, un pronostic parfois sombre.

Les difficultés seront plus ou moins marquées selon que l’enfant aura été ou non dépisté, et l’âge du diagnostic. Lorsque l’enfant grandit sans savoir qui il est vraiment, les risques de troubles psychologiques deviennent réellement menaçants.

 

À l’âge adulte, la personnalité sera construite de façon bancale, sur des renoncements et des blessures, sur des croyances erronées sur soi et sur le monde, ou sur des mécanismes rigides dressés pour se protéger de son intense vulnérabilité. Chaotique, inconfortable, sinueux, le parcours du surdoué adulte est souvent bien troublé.

 

Bien sûr, certains adultes surdoués trouveront un équilibre de vie confortable, construiront des projets satisfaisants, vivront une vie réussie. Mais, au prétexte d’une opinion qui préfère affirmer que ces surdoués accomplis perdu mi « précocité » sont largement majoritaires, comment ignorer tous ces adultes en errance dont le problème central tient de l’ignorance de ce qu’ils sont...

 

 

Extrait JEANNE SIA²UD-FACCHIN

 

 

  

 

Vous pouvez me contacter au 0648355422 afin de fixer un rendez-vous pour une séance ...