L'histoire de l'hypnose

Généralités



Les premières mentions sur un effet hypnotique ont apparu il y a plus de 3000 ans. Il a été utilisé par les hiérophantes de l'Egypte Antique, de l'Inde, du Tibet, les guérisseurs de l'Est, et plus tard de la Grèce Antique et de Rome. Le terme "hypnose" a été utilisé pour la première fois en 1843 par le médecin anglais James Brady, qui a montré qu’en fixant l'attention sur un objet brillant, le corps et l’esprit passent dans un état particulier.


Le mot "hypnose" vient du mot grec hypnos (πνος) - un rêve.


Transe hypnotique est un état d'esprit naturel, à la frontière du sommeil et de l'éveil, l’homme s’y trouve au moment du réveil et de l’endormissement.

Cet état est caractérisé par ce que le conscient et l'inconscient sont actifs simultanément, et tandis que dans deux autres états du fonctionnement du cerveau, ils sortent au premier plan chacun à son tour (le subconscient dans le rêve, et la conscience dans l’éveil).


La transe hypnotique comme la méthode d’influence psycho-thérapeutique comptent quelques milliers d'années. Les psychiatres et les psychothérapeutes ont prouvé son effet dans la résolution des problèmes d’un très large spectre.

 

Actuellement, le traitement par l'hypnose (hypnothérapie) est activement utilisé en cas du surpoids, des troubles nerveux, des dépressions, des peurs, du manque d'appétit, des sautes d'humeur, de la panique et de l'anxiété, des complexes psychologiques, des irrégularités menstruelles, de l’augmentation de la transpiration, de la somnolence excessive, des nausées et des étourdissements, des maladies psychosomatiques telles que l'ulcère peptique, l'hypertension, l'asthme bronchique, l'essoufflement. Les hommes s’adressent à l’hypnologue pour traiter l'impuissance, l'éjaculation précoce, la peur devant la femme. Avec l'aide des séances d'hypnose, les patients se débarrassent des différents types de dépendance, soit la dépendante de l'Internet, de la télévision ou de l'alcool, du tabac, d’autres drogues.

 

De nombreux mythes et préjugés sont liés à l’effet hypnotique sur l’homme. Les uns croient que l'hypnose est la méthode nocive et dangereuse de l'influence sur le psychisme humain, d’autres croient que c’est un outil pour faire d’un homme un zombi, et les tiers attribuent les effets auxquels cet état n'est pas capable selon sa définition.

 

Si on rejette le mysticisme et on regarde les choses d'un point de vue scientifique, on peut dire sur l'hypnose la chose suivante: l’état de transe hypnotique est un des états naturels du fonctionnement du cerveau. Il est aussi naturel que les régimes de l’endormissement et de l'éveil, avec cela presque toutes les personnes s’y soumettent (sauf les arriérés et les toxicomanes qui s’y soumettent faiblement, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne s’y soumettent pas du tout). Toutefois, l'hypnose a des contre-indications absolues: la schizophrénie et d'autres états aigus réactifs.

 

Il est nécessaire de comprendre qu’à l’égard de l’hypnose il ne s’agit pas d’une guérison mystique grâce à un signe de la baguette magique, mais d’un travail concret et ciblé. L’hypnothérapeute ou la session hypnotique ne facilite que l'entrée dans cet état de ressource puissante du cerveau, pourtant le résultat dépend avant tout du propre désir et de la volonté d’une personne.